FAQ

Bienvenue sur la foire aux questions, agrémentée au fur et à mesure de vos remarques; n’hésitez donc pas à nous faire parvenir vos commentaires!

Oui. Le terme « brevet fédéral de massage médical » ou « masseur médical avec brevet fédéral » est un titre protégé. En revanche, peut s’appeler « masseur médical » qui le souhaite.
Non. Ce sont deux choses bien distinctes. L’asca a créé une nouvelle méthode qu’elle a nommé « massage médical » qui se distingue bien de l’autre groupe de méthodes « massage médical BF ».

Vous l’aurez compris, dans le groupe de méthodes « massage médical BF » il y a toutes les méthodes du masseur médical avec brevet fédéral (massage, drainage, thérapie compressive, massage dans le tissu conjonctif, réflexologie plantaire, électrothérapie et hydrothérapie + toutes les heures d’anatomie, physiologie, pathologie, psychologie, communication, gestion de cabinet, stage pratique).

Alors que la méthode « massage médical » ne comprend qu’une partie de tout ceci: le massage classique, cycle 1 (150 heures), l’approfondissement du massage classique, cycle 2 (800 heures) et la médecine académique, cycle 3 (300 heures)

L’obtention d’un titre fédéral est gage de qualité. Gage de qualité vis à vis de vos patients, mais également des assureurs ou encore de vos collègues.

Le niveau d’exigences requis pour atteindre le brevet est élevé mais vous assure une bonne base pour travailler dans le monde des thérapies manuelles.

Si vous êtes déjà thérapeute, vos patients ont à gagner: de par l’approfondissement de vos compétences et de vos connaissances ou de par la découverte de nouvelles méthodes, votre caisse à outils ne peut que s’étoffer.

De plus, les diverses agrégations ne garantissent plus le remboursement de vos prestations. En effet, certaines assurances ont fait le choix d’élaborer leurs propres critères de remboursement. Il est évident que le brevet ou les diplômes fédéraux sont privilégiés et que les thérapeutes ne possédant pas ces certificats ne sont plus remboursés, malgré une agrégation.

Cela signifie être détenteur d’un CFC ou d’un titre équivalent: maturité, une école du degré diplôme, une école de culture générale, un diplôme de commerce, etc.
Les diplômés de filières générales du degré secondaire II (gymnase/collège et écoles de culture générale) peuvent accéder à la formation professionnelle supérieure à condition de disposer d’une expérience suffisante du monde du travail.

L’important est de prouver une activité professionnelle à 100% durant une année. Pour une activité à temps partiel, la durée en est prolongée au pro rata du taux d’activité.

La validation des acquis de l’expérience, qui fait l’objet d’une nouvelle réglementation, garantit la prise en compte de compétences acquises par d’autres biais que la formation pour obtenir des titres formels de la formation professionnelle.

Selon l’art. 33 LFPr, les qualifications professionnelles peuvent aussi être attestées en dehors d’une procédure définie par une prescription sur la formation. La validation des acquis de l’expérience permet aux adultes d’accéder à des diplômes fédéraux même lorsqu’ils n’ont pas suivi une filière complète et formelle. De plus amples informations sont à disposition sur le site www.validacquis.ch.

Le stage clinique se définit par le nombre des traitements pratiqués sur des gens malades par rapport à ceux pratiqués sur des personnes saines. La Commission AQ de l’OdA MM ne fixe pas de quotas par rapport aux personnes malades.
En effet, Ecovie n'apparaît pas sur la page internet listant différents partenaires de formation. En 2019, Ecovie a terminé le processus d'accréditation validé par l'Assurance Qualité (AQ) de l'OdA-MM. Ce qui signifie que les responsables des examens fédéraux sont venus scruter les moindres détails de la formation que nous dispensons et ont finalement validé que cela correspondait aux critères des examens fédéraux. En 2020, le comité de l'OdA-MM (au sein duquel le vote de la présidence de l'AQ ne compte que pour une voix) a décidé de stopper les processus d'accréditation et de mettre en place des partenariats. Dans un premier temps, nous n'avons même pas été informés de ce changement et quand nous avons pris connaissance de la proposition, il nous est paru plus qu'évident que nous ne pouvions accepter. En effet, nous ne souhaitons pas contribuer à cette machine à argent et à pouvoir. Si vous souhaitez plus d'informations à ce sujet, n'hésitez pas à prendre contact avec Marion Blight bfmm@ecovie.ch
A partir du 1er janvier 2022, il sera possible de s'enregistrer pour la méthode numéro 33 massage thérapeutique auprès du RME. Cette formation se constitue de: - Une formation de base d'au moins 340 heures contenant les bases médicales, celles de sciences sociales et générales - Une formation spécialisée d'au moins 400 heures en réflexologie plantaire, massage classique et drainage lymphatique. Les thérapeutes déjà enregistrés pour une de ces méthodes et en mesure de fournir une preuve de 2 ans d'expérience, peuvent suivre une formation "subséquente" de 100 heures et prétendent à l'enregistrement de cette méthode. Ecovie Sàrl a décidé de ne pas mettre en avant cette méthode car 1. elle ne permet pas aux étudiants futurs masseurs médicaux d'être mieux remboursés, ne leur accordant aucun statut particulier vis à vis des assurances et 2. les principales assurances ne remboursent pas cette méthode, à savoir: Helsana, CSS, SWICA et par défaut Assura. Vous trouverez de plus amples informations afin de vous faire votre propre avis, ici, page 5 https://www.emr.ch/dl/documents/rme-reglement-8-methodes.pdf et ici https://www.emr.ch/dl/documents/rme-reglement-4-033-massages-therapeutiques.pdf